Parlons peu, parlons boobs

Hello,

Vous le savez peut-être – ou pas – mais j’ai fait de la chirurgie esthétique. OMG OMG le mot tabou. Une réduction mammaire.
Oui.
Et à même pas 18 ans !!! 🙂
Le débat « pour » ou « contre » la chirurgie esthétique n’est pas du tout le sujet de ce post. Le but est de parler de mon expérience à celles (et ceux également) qui en auront besoin.
Pour vous situer un peu, je ne suis vraiment pas grande, 1m55 tout au plus. D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours eu des boobs (bon pas à 5 ans non plus !). Et avant mon opération, je faisais un 90F. Pour ma taille et ma morphologie, c’était complètement disproportionné. L’adolescence n’aidant pas, je n’étais vraiment pas à l’aise dans ma peau. J’étais très complexée et je ne pouvais pas trouver des fringues à ma taille : quand morphologiquement parlant j’aurais du mettre du 36/38, avec la poitrine que j’avais je devais mettre du 40 au moins. Donc compliqué de trouver des vêtements adaptés. Je ne parle même pas des vacances, ce calvaire où tu dois te mettre en maillot de bain (oui parce qu’il faut AUSSI trouver des maillots de bain… je trouve que ça se démocratise de plus en plus pour les grands bonnets et c’est très bien d’ailleurs). En dehors des moqueries, de l’aspect esthétique (c’est gros & moche… oui ils étaient moches) et superficiel des fringues, c’est un poids. Au sens figuré mais également au sens propre. C’est très lourd, et ça provoque des problèmes de dos. Ce n’était pas assez marqué pour que ce soit considéré comme une opération purement médical (port du corset etc) mais assez pour moi pour le noter. J’avais du mal à être droite.
Bref pour toutes ces raisons, et celles qui me sont propres, il fallait que je fasse qqch. L’avantage que j’ai eu, c’est que ma mère m’a encouragée à le faire. Parce qu’elle voyait bien que ce n’était pas viable pour moi. La décision a été mûrement réfléchie.
Avec ma mère, nous avons rencontré un chirurgien esthétique, durant mon année de terminale, début d’année 2009. Après un 1er rdv préalable où il te montre et te parle des possibilités (en fonction de ta morphologie, de ce que tu aimerais etc), il m’a dit que le mieux pour moi (vu ma taille, mon poids et de là où je partais – il ne faut pas choquer le corps non plus) était un bonnet C. Tu pèses le pour et le contre, tu réfléchis et tu reprends rdv si tu es toujours intéressé(e). Il reprend les mesures, fixe une date d’opération et t’envoie faire des photos auprès d’un photographe professionnel afin que le médecin puisse préparer l’opération en amont. Il faut également un rdv avec l’anesthésiste car il s’agit bien entendu d’une opération avec anesthésie générale.
Tout cela étant fait, mon opération était fixée le mercredi 1er juillet 2009 (eh oui, encore mineure, j’allais avoir 18 ans 2 semaines plus tard). Je suis entrée à la clinique (je vous épargne le nom de la clinique et du médecin) la veille, le 30 juin, parfaitement sereine. Aucun stress, aucune appréhension (c’est assez rare pour moi, stressée de la vie que je suis). C’était un tel calvaire que cette opération était une évidence.
J’étais la première personne à passer sur le billard de la journée. L’opération n’est pas hyper longue, moins d’1h je crois dans mes souvenirs. Je me rappelle à peine être entrée dans le bloc opératoire, l’anesthésie a bien fait son effet !
Je me suis réveillée la première fois en salle de réveil, je voulais me lever et partir (comment te dire… IMPOSSIBLE !) puis je me suis rendormie et re-réveillée de nouveau dans ma chambre. J’avais un grand bandeau de scotch au niveau des seins donc je n’ai rien pu voir ou toucher.
Après plusieurs visites des infirmières et de mon chirurgien, je suis sortie de la clinique le lendemain, le 2 juillet. Oui, c’était expéditif ahah. Le médecin a bien vu qu’il n’y avait aucune raison de rester et que je serais plus à l’aise chez moi (il faisait une chaleur de fou). Je m’étais très vite remise surtout. Mais ne vous inquiétez pas, ils ne vous jettent pas dehors comme ça ! 🙂
1 semaine après je retournais à la clinique pour retirer le bandeau de scotch et voir comment cicatrisait ma poitrine. Le CHOC. En fait je ne m’y attendais surtout pas. C’était comme si j’avais été passée à tabac. Mes seins étaient bleus, jaunes, verts, rouges… ils sont passés par toutes les couleurs ! Petit moment de bad, vite oublié au final. On m’a dit que j’avais des points de suture résorbables, heureusement (va retirer ça après…). Oui, voilà comment j’ai été opérée : une cicatrice circulaire, puis une perpendiculaire et enfin une sous le sein.
reductionmammaire
Il faut savoir que mon médecin m’a retiré plus de 700g par sein, ce qui est énorme !
Je suis donc passée d’un bonnet F à un bonnet D. J’étais assez déçue, mais en perdant un peu de poids, j’ai atteint le bonnet C tant attendu ! 🙂
Les bleus partent rapidement, les points cicatrisent assez vite je trouve. Je ne les sentais plus. Je n’ai pas pu remettre de soutien-gorge directement après, normal, avec les baleines ça risquait d’abîmer la cicatrice. J’avais des brassières toutes légères (ça me faisait bizarre de n’avoir rien du tout).
Puis l’été est passé et à la rentrée, nouvelle vie, nouveau boobs !
En revanche, seul point négatif, comme on m’a retiré beaucoup BEAUCOUP de graisse, de matière, j’ai perdu pas mal de sensation au niveau des seins. Au quotidien ça ne me dérange pas, mais c’est surtout dessous que c’est désagréable. Comme lorsque l’on s’endort sur son bras et qu’on se réveille avec le bras engourdi. C’est un peu ça. Je sens mais c’est désagréable. Et avec le temps, la sensation totale n’est jamais revenue.
Concernant les cicatrices, on ne les voit que si on fait vraiment attention. On le sent légèrement sur les côtés mais pas sur la poitrine en elle-même.
La forme est bien mieux, ils se tiennent mieux également. Je n’ai plus de problème de dos, je peux me tenir droite sans soucis. Le sport : beaucoup moins de difficulté (surtout pour les sauts). Les fringues / maillots de bain : sauf cas exceptionnels, dans l’ensemble je n’ai plus de soucis à ce niveau là. Et morphologiquement parlant, c’est beaucoup plus harmonieux !
Je voulais faire ce post depuis bien longtemps, je ne savais pas trop comment l’aborder simplement, sans faire trop fouillis. C’est un peu écrit comme ça venait. J’espère que ça a pu répondre aux questions que vous vous posiez peut-être. J’ai préféré garder l’anonymat du médecin et de la clinique mais si vous souhaitez ces informations, je vous répondrai volontiers en message privé.
En conclusion, ça a changé ma vie, et en bien !
See you 🙂
– C
xxxxxx
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s